La rénovation thermique de l’habitat, pourquoi est-ce nécessaire ?


Rénover pour améliorer la performance thermique des bâtiments

Une nécessité en France...


Le secteur du bâtiment représente à lui seul près de 46% de la consommation d’énergie totale du pays avec le chauffage, l’eau chaude et l’électricité, avec une répartition équitable entre l’habitat et le tertiaire. De plus, nous possédons un parc vieillissant qui au delà de économies d’énergie nécessitera des dépenses considérables de réhabilitation. En effet, près de 75% de notre parc a été construit avant 1975 et notre taux de destruction oscille autour des 0,07%, dans de telles proportions nous ne pourrons pas inverser la tendance. Le bâtiment représente également la deuxième source de pollution atmosphérique en France juste derrière les transports, le CO2 est le principal gaz à effet de serre. 30 millions de logements mal chauffés et mal isolés rejettent chaque année dans l’atmosphère 100 millions de tonnes de CO2, soit près de 25% des GES en progression de 15% depuis 1990.


...En partie due à l’augmentation du CO2


L’augmentation du CO2 dans l’atmosphére suit un cycle établie depuis la création de l’atmosphére. En 1950, on est dans une phase montante du CO2 dans l’atmosphère. Mais depuis 650 000 ans, le CO² ne dépassait pas une limite de 300 parties par millions mais vers 1950, elle a été dépassé et aujourd’hui le nombre est de 380 parties par millions comme le montre le graphique. Qu’est ce qui a pu changer au 20eme siécle qui fasse augmenter le CO2 ainsi ?
Or seul l’age industriel qui rejettent des tonnes de CO2 dans l’air peut être responsable.

Evolution du taux de CO2 depuis 400000 ans à nos jours :




Les conséquences de cette augmentations de CO2


Les émissions du CO 2 des combustibles fossiles est cause principale du réchauffement climatique, aujourd’hui il est communément admis que l’augmentation des émissions de CO2 est plus alarmante que le pire scénario retenu par le GIEC, le groupe international d’experts sur l’évolution du climat. En effet, c’est le changement climatique lui-même qui est responsable de cette stabilisation (absorption du CO2 par les océans). Dans l’hémisphère sud, le réchauffement climatique et l’accroissement du trou d’ozone génèrent des variations de température ayant pour conséquence l’augmentation de la force des vents. Ces derniers soufflant plus violemment, ils brassent les eaux de surface avec les eaux océaniques profondes, riches en CO2, limitant ainsi le pompage par les eaux de surface du CO2 atmosphérique. C’est donc un effet d’emballement :
augmentation CO2 ==> réchauffement climatique ==> changement climatique ==> diminution de la capacité d’absorption du CO2 par les océans ==> augmentation du CO2 et ainsi de suite.

Le graphique ci-dessous nous montre que lorsque le taux de CO2 augmente dans l’atmosphère, la température moyenne augmente.


Pouvons-nous agir à notre échelle ?


Oui, nous pouvons tous agir en maîtrisant notre consommation d’énergie primaire en mettant en oeuvre des principes simples et en rénovant son logement de manière efficace.

Viridis Elec est un éco artisan formé à la rénovation thermique des logements, reconnu Garant de l’environnement et peut vous apporter son expertise en établissant avec vous un diagnostic énergétique ou évaluation thermique et vous accompagner dans votre projet de rénovation thermique.

Viridis Elec est un professionnel RGE reconnu au travers de 4 labels que sont ECO artisan, QualiPV, QualiSol et QualiPAc qui vous permettent de profiter de toutes les aides et avantages mis en place par les pouvoirs publics : subvention, crédit d’impôt, prêt Rénov’LR, programme Habiter mieux en Languedoc, aides de l’ANAH, Eco-PTZ, financements développement durable... 

Vous voulez en savoir plus, contacter-nous.


Comment peut-on agir ?


La consommation énergétique.


Comment se répartit notre consommation d’énergie dans l’habitat ?




Quelle stratégie d’amélioration ?


En effet, il est important de se poser les bonnes questions lorsque l’on envisage d’effectuer des travaux de rénovation thermique d’un bâtiment, voici quelques questions auxquelles vous devrez répondre :
  • Quel objectif ?
  • Quel budget ?
  • Par quoi dois-je commencer ?
  • Comment hiérarchiser ?
  • Comment fractionner ?
  • Quel confort d’été je souhaite ?
  • Suis-je dans une démarche de rénovation "écologique" ?
  • Puis-je appliquer le principe NEGAWATT ?

Le principe NEGAWATT est articulé autour de 3 composantes, d’abord la sobriété énergétique ensuite l’efficacité énergétique et finalement l’emploi des énergies renouvelables.
Viridis Elec est également présent pour vous conseiller dans vos choix et vous informer il vous suffit pour cela de nous appeler à notre N° Vert (l’appel est gratuit depuis un poste fixe) ou de nous adresser un message depuis la page contact .


Quel est l’objectif de la France et à quel horizon ?


A l’horizon 2050, la France doit diviser par 4 ses émissions par un abaissement régulier des seuils minimaux de Performance énergétique pour atteindre un seuil de consommation de 50kWh d’énergie primaire /m²/an, voire arriver à construire des bâtiments à énergie positive (BEPOS).
En examinant notre parc actuel il y a plus de 13 millions de bâtiments à rénover qui consomment en moyenne 330 kWh/m²/an soit 7 fois plus que l’objectif.

L’étiquette énergétique : une mesure de la performance énergétique des bâtiments



Droits réservés 2011 - VIRIDIS ELEC - Mentions légales - Plan du site - Crédit photos : Photowatt ; Fotolia ; JCComparin;  Cyril Comtat; Chlorophylle
Création de site internet: Cianeo